RemonterDescendre


Forum cyberpunk
 

Partagez | .
 

 Des retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 3:39

Ses troupes avaient eu besoin de quelques jours pour trouver ce Kane Okimo, mais surtout pour trouver un moyen de l'aborder sans trop attirer l'attention. Après tout, on ne pouvait pas aller frapper à la porte des Gun'jin et demander gentiment qu'on le lui remette. Ainsi, il fallut s'assurer de l'emploi du temps de Kane. Quand ce dernier fut seul, le commando de 6 hommes l'arrêta pour d'abord lui demander de les suivre, mais voilà que le Gun'jin ne fut pas très enclin quand il entendit le nom de la société. Il eut plusieurs échanges de coup, quelques hommes au tapis pour enfin arriver à mettre Kane dans un véhicule qui le mena dans les sous-terrains de la compagnie.

Et même dans le véhicule, le garçon était vraiment turbulent, alors quand les portes vont s'ouvrir, c'est un homme argenté qui sauta presque au pied du PDG. Là les fusils d'assaut se lèveront de plus belle. Mais Saido leur leva le bras pour leur faire signe de rabaisser le tout.

- Oh là. Calmez-vous. Monsieur Okimo, désolé de cette prise d'otage, mais il semblerait que vous n'êtes pas enclin a vous présentez à moi. Moi qui pourtant, ne fait que l'intérim pour votre rencontre avec un certain scientifique.

Sans dire de nom, mais Saido présumait que Kane n'en aurait pas besoin.

- Alors, pouvez-vous rester calme? Je ne compte pas vous faire tuer ou autre, alors calmez-vous immédiatement.

L'homme en costard bien repasser le détailla fermement. À accoutrement, et au style vestimentaire. On dénota un ancien Noumin. La peau cachée dans son intégralité, même ce pull qui lui recouvrait tout le cou. Cela cachait sûrement quelque chose. Lui-même portait une chemise assez haute. Que voulez-vous, depuis quelques jours, il partageait des nuits un peu torride avec son mec. Et cela laissait quelques traces ici et là. Non pas que désagréable, et Mike faisait toujours attention de ne pas mordiller sa peau trop loin. Saido par contre, même ce matin, avait laissé Mike tout patois dans le lit. Que de doux souvenirs, bon revenons à notre homme si excité.

- Aller respirer, car il est hors de question que je vous emmène dans mes labos ainsi. Surtout que j'ai le regret de vous dire que je vais devoir vous faire bander les yeux.

Sawyer résidait dans une partie top secret et Kane n'avait pas les droits nécessaires pour voir tout ce que son centre de recherche avancer pouvait contenir.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 10:29

C'était quoi ce bordel? Kane venait de rentrer de sa formation de Lieutenant et venait juste de prendre une douche. A peine habillé, voilà qu'un commando d'élite lui tombe dessus et lui demande de les suivre gentiment. Ce que Kane aurait certainement fait jusqu'à ce qu'il entende le nom de la société. Poséidon industrie. A partir de ce moment là c'est un Gun'jin très nerveux et agressif qui se trouva face aux hommes. Six hommes ne furent pas de trop pour l'arrêter et le forcé à les accompagner. Notre ami eut juste le temps d'attraper un pull plus large qui comprenait une longue capuche. Lui si confiant de base était complètement paniqué. Dans la voiture il attacha ses cheveux  blanc si soyeux et reconnaissable à l'arrière de son crâne. Bon dieu pourquoi avait-il décidé de se faire une frange ? Il avait caché la plus part de ses cheveux mais les pointes d'un blanc éclatant dépassait claire du dessus de la capuche. Pourquoi Saido Rothkranz faisait appel à lui ? Avait-il découvert son secret ? Il avait le cœur au bord des lèvres et était plus nerveux que jamais. Son cœur envoyant des doses massive d'adrénaline de synthèse. Dés que la voiture semblait s'arrêter ou ralentir, on essaie plusieurs fois de s'enfuir mais en vain. A la fin du voyage on se retrouve face à cet homme. Baissant directement la tête pour cacher un maximum son visage, Saido pouvait clairement ressentir un trouve s'il apercevait quelques traits qui semblait... très familier. Voir trop familier.

L'évocation du scientifique crispe complètement Kane. On ne pouvait parler que de Sawyer. Une colère sombre s'éveille en lui et il lâche un juron, changeant sa voix pour qu'elle soit plus grave.

-Quel abruti.

Le côté positif c'est que Saido ne semblait pas le calculer. Sûrement le nouveau corps du majordome qui portait à la rêverie. Ce qui le mettait assez mal à l'aise en soi.  Il était plus nerveux que jamais et sa jambe bougeait par elle même. Donc lorsqu'on lui indique qu'on va lui mettre un bandage, Kane recule d'un pas et lève une main entre Saido et lui.

-Vous, ne m'approchez pas !

Voilà qui est surprenant... alors que l'on peut clairement imaginer un corps musclé avec finesse sous les vêtements, autant la main qui c'était levé entre les deux hommes semblait fine et délicate. Et cette exclamation si soudaine ? Ce type semblait vraiment vouloir éviter tout contact avec Saido. Et pourquoi gardait-il toujours cette tête baissée ? Pour un futur lieutenant c'était vraiment étrange.

-Je vais suivre vos hommes sans résistance, mais je refuse que vous soyez présent.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 12:01

Quel affront de se faire parler de la sorte. Surtout venant de la part d'un homme aussi inférieur. Osez lui donner un ordre, même que d'exiger quelque chose. Saido fit un pas vers l'avant.

- Je te préviens la prochaine fois que vous osez me parler sur ce ton, je fais désactiver tous vos implants. Et croyez moi, celui que vous possédez semble vous maintenir en vie, alors les menaces, vous les baissez d'un ton. Vous n'êtes pas en état de négociation.

Le PDG avait pris des dispositions, et à tout moment, il pourrait activer une machine qui désactiverait tout implant présent sur un certain rayon. Un blackout total de l'électronique sur une zone donnée. Il n'était pas assez fou pour se présenter devant un soldat sans aucune précaution. Surtout que ce dernier possédait toute une faiblesse. Un brouillage électronique et il en serait finit de la vie de ce soldat.

En fait, Saido trouvait même quelque chose d'étrange chez ce soldat. Ce fut le ton de la voix qui lui rappelait vaguement une personne. Enfin trêve de rêverie. S'il faisait attendre Sawyer plus loin, ce dernier allait sûrement lui faire une crise de gamin.

- Et sachez que j'ai autre chose a faire que de me préoccuper de votre minime personne. Alors fermé là, je n'ai pas envie que cela me prenne toute la journée.

Saido fit signe à un soldat d'approcher, ce dernier tenait le bandeau entre ses mains.

- Enfiler ceci, et que je n'entende plus de jérémiades de votre part, car je vous fais traîner devant votre ami sur un brancard.

Saido détestait vraiment les gens qui osaient lui tenir tête ou d'exiger la moindre petite chose. Cela il le tolérait que d'un seul homme et tout les autres n'étaient que de pitoyable insecte.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 12:15

Quel menace... Si Saido savait. Il arrêterait directement. Mais comme on ne voulait pas qu'il le sache, on ne cherche pas à le vexer plus. Surtout qu'il semblait ne pas du tout le reconnaître... ou du moins ne pas chercher de liens. C'était parfait. Mais il fallait avouer que Kane avait défier l'autorité du grand chef devant les gardes. C'est normal qu'il monte sur ses grands cheveaux. Monsieur je suis plus fort que tout le monde. Il n'avait pas changé d'un pouce... Et c'est ça le problème. Cette proximité le rendait dingue. Lui qui avait tout fait pour l'évité, était à présent face à lui.

-Très bien... Je me tiens au calme et on termine rapidement cet entretien.

Il ne voulait surtout pas s'éterniser ici. Attrapant vivement le bandeau, il l'attache facile autour de sa tête, laissant toujours la capuche qui cachait ses cheveux. Mais la bande de tissu dégagea en bonne partie son visage qui ressemble tellement à une personne qui vous est proche... Mais voilà qui déplie le col roulé pour camoufler le visage jusqu'à la base du nez. Peut-être n'était-ce qu'une hallucination ? Qui sait ? Ça c'était passé si rapidement.

-Je suis prêt. Je ne vois plus rien et je ne vais pas me plaindre.

Aucun ordre. Voix cassée à l’excès et il croise les bras tout en priant pour que Saido ne l'approche plus. Allez vite. Il devait rencontre Sawyer pour lui donner la fessé de sa vie, lui demander des explications et se barrer d'ici le plus rapidement possible. C'était à ce demander pourquoi il était resté aux côtés de scientifique fou après son opération. Car il était persuadé que ce type serait assez intelligent pour faire profile bas le reste de sa vie. Quelle douce désillusion....
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 14:35

- Bien avancer !

Saido ne pourra que voir la base de ce visage. Une courbe qu’il connaissait dans les moindres détails, car il l’embrassait si souvent. Cette voix aussi, il la connaissait par cœur. Mais peut-être tout cela n’était que de petit adon. Peut-être avait-il encore un surplus de libido et qu’il rêvait encore des doux bras de Mike. Peut-être, enfin de toute manière, il était au travail, et il coupa donc tout pond ou rapprochement qu’il pourrait faire avec ces besoins primaires.
On guida ce Gun’jin a travers les couloirs, mais là cette démarche. Elle ne pouvait plus le tromper. Il la connaissait que trop bien. Enfin, c’est surtout qu’à le voir marcher. Cela fit naître une érection, et il était fort rare pour notre homme d’avoir ce genre d’envie. Il ne l’avait pas que pour un homme sur terre. Il déglutit, essaya de détourner le regard, mais du coin de l’œil, il ne pouvait s’empêcher de regarder cette démarche. Certes, un brin différente à la fois. L’entraînement avait dû altérer la douceur pour y donner plus de puissance. Mais le mouvement était le même.

Regarde ailleurs ! Lâche-lui le cul. C’est pas Mike…

Même s’il essayait de se répéter ces mots, la ressemblance était si flagrante. Son cerveau avait bien du mal à différencier ce corps de soldat a celui de son homme. Et dire qu’au final, il était vraiment en train d’avoir une érection bien serrer dans ce pantalon trop moulant.

En plus, Kane qui ne voyait rien, et lui qui marchait derrière, voilà qu’au tournant d’un détour il lui fonça dessus. On ne pourra que sentir cette déformation sur la cuisse.

- Vous pourriez faire attention. Ce n’est pas une raison de vous arrêter parce que vous avez les yeux bandés.

Y’a pas que les yeux qui l’était mais vraiment pas. Saido repoussa le soldat du bout de son bras. S’assurant de mettre une distance entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 15:03

Tiens on tourne... mais le garde qui était sensé lui indiqué le chemin ne le fait que trop tard ce qui immobilise Kane sur le coup. Il s'apprêtait à tourner lorsqu'il sent le corps de Saido foncer dans le sien. A une époque il aurait été éjecté plus loin. Ici ses muscles tiennent bien le coup. Mais ce n'est pas ça qui le choc. C'est plutôt la bosse qui vient s'écraser contre sa cuisse. La surprise lui fait baisser la tête vers l'entre jambe de Saido. Certes il ne voyait rien. Mais il redresse la tête vivement et le pull s'échappe pour laisser apparaître la partie inférieur de son visage. C'était quoi ça ?! Et voilà qu'on le repousse vivement d'un coup. Ce qui le fait trébucher et il tombe à moitié sur le garde qui était proche de lui. Quel sale caractère!

-Je suis navré de vous avoir foncé dedans monsieur Rothkranz ! Prenez garde à votre cellulaire, il prend trop de place dans votre poche.

Détourner l'attention sur un objet que les proches de Saido savent qu'il n'aurait pas. Donc on le prendrait pour quelqu'un qui ne le connaît pas. Pourtant... Comment Kane avait su qu'on lui avait présenter le directeur ? Et en plus loin que cela... Comment savait-il qui lui était rentré dedans. Voilà qui soulevait des questions. Tout en remettant son encolure jusqu'à son nez, il reprendre le chemin. C'était vraiment horrible comme situation et surtout de sentir ce parfum aussi près de lui... ça le rendait fou. Nerveusement, il se rapproche d'un des gardes pour être plus éloigné de Saido. Sawyer était un homme mort. Il allait lui faire payer de l'avoir mit dans cette situation. Mais en attendant, il accélère le pas, en obligeant tout le monde à activer le pas. Plus vite il sortirait d'ici, mieux se sera.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 15:15

Le commentaire sur le cellulaire fit rire l’un des gardes, mais le regard noir de Saido lui fit comprendre son erreur. Ce mec allait l’avoir chaud pour les prochains jours. Diminution des heures de travail, ou au contraire, il allait se faire transférer dans une autre section. Tous savait que leur employeur n’avait pas de téléphone, ce n’était un secret pour personne que Saido avait des implants. Le regard plus sombre que jamais, le blond avait maintenant un petit picotement au commencement de son érection. Les dents plus serrer que jamais, lui-même aura forcer le pas. Il n’en pouvait plus de toute cette tension qui était plus que palpable. Les voila dans une ascenseur pour les emmener au bon niveau, et encore un peu de marche, et ils seront dans le labo de Sawyer.

- Je vous laisse pas plus de trente minutes ensemble. Deux gardes restent sur place, ce n’est non négociable.

Le PDG n’aura jamais quitté une pièce aussi rapidement. Manquerait plus que Sawyer voit aussi la forme abominante qui lui déformait le pantalon.

Qui ça peut être… voyons… Reprends-toi. T’a jamais trompé Mike et pas aujourd’hui que cela va commencer.

L’homme d’affaire s’éloigna dans d’autres couloirs, la tête ailleurs, il comparait tout. Les gestes et les formes qu’il avait vu. Tout était si semblable, enfin sans l’être complètement, mais pour le moment tout ce qu’il avait permis de voir, le lui confirmait.

Il devait penser à autre chose, mais au final, le voilà à se brancher sur les caméras de surveillance du labo de Sawyer. Il souhaitait voir ce qui se passait dans la pièce. Ou peut-être cherchait-il une preuve comme quoi il ne connaissait pas ce soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 15:39

Kane fut enfin amené dans la pièce de Sawyer et Saido en revanche la quitta rapidement. Quel soulagement. Il retire son bandeau, repère Sawyer qui lui souriait et s'approche de lui tout content. Dans une impulsion il se jette sur le scientifique pour le plaquer contre le mur brutalement. Un couinement s'échappe des lèvres du grand blond et il ferme les yeux de peur de se faire frapper. Tout en se penchant, Kane lui murmure à l'oreille.

-T'es vraiment le dernier des imbéciles.

Et il le relâche pour commencer à faire les cent pas dans la pièce. Lui qui évitait ses lieux depuis un an, voilà qu'il était en plein centre du bâtiment. Quel connerie. Il lève la tête vers Sawyer qui le regarder avec la plus grande des innocences.

«Pourquoi es-tu fâché ? »

-Ne te fou pas de moi Sawyer ! Tu aurais très bien pu me joindre via le réseau ! Pourquoi tu m'as fait venir ici?!

«Tout d'abord je ne sais pas où tu étais... ensuite je voulais jeter un coup d'oeil à l'implant. »

-Foutaise. Le prochain contrôle n'était pas prévu avant trois mois et vu ton cerveau anormalement gros tu aurais pur me retrouver avec la plus grande facilité... Avoue que ça t'amuse cette situation.

« Mmm ouais je l'avoue. C'est drôle. »

Kane allait se jeter dessus mais cette fois l'un des gardes le calme d'une main sur le torse. Il avait beaucoup de chance de ne pas être seul.

-Et qu'est-ce tu fou là ?

« Oh et bien j'ai essayé de volé quelque choses et je me suis fait capturer. Après négociation on m'autorise à vivre ici et faire toute les expériences que le souhaite. Mais en toute discrétion bien sûr... C'est pour ça que je t'ai fait venir... si non t'aurais tout flingué pour me faire sortir d'ici. »

-Quoi tu veux rester ici ? Et les Noumins ? Qu'en fais-tu ?

« Oh bah je les ai déjà bien aidé. Ils ont survécut sans moi... ça continuera. »

Il fallut un bon quart d'heure pour Kane se calme un peu. Il alla même ranger la partie cuisine qui ressemblait à un chantier en a peine quelques jours. Il avait besoin de se calmer et comme il n'y avait pas de sac de frappe dans la pièce. A plusieurs reprise, Sawyer essaie de s'approche de Kane avec une seringue afin de faire une analyse de sang. Sauf que ce dernier refuse à chaque fois. La punition ultime pour l'avoir faire venir ici. Et surtout... il prévient que la prochaine fois il n'y aura pas de sucette. Voilà qui rend notre scientifique très bougon. C'était injuste d'être traité de la sorte! Mais il prévenait qu'il reviendrait tout de même pour apporter au minimum un échantillon de son sang. Après tout ce crétin était devenu l'un de ses amis. Voir le seul.

La demie heure passe très rapidement et Kane vient faire une accolade à Sawyer qui essaie une dernière fois de lui piquer son sang. Mais notre Gun'jin est trop rapide. Il remet sa capuche pour cacher ses cheveux blancs et remet le bandeau sur les yeux. Peut être que le directeur ne prendrait pas la peine de le raccompagner... Ce serait tellement beau.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 15:59

Saido n’avait pas pu s’empêcher de les espionner, quelque part, il avait besoin de savoir qu’il se faisait des allusions, que la ressemblance n’était dû qu’a des doutes. Il devait s’assurer que Kane n’était pas une personne qu’il connaissait. Pourtant, quand il vit la capuche tomber, cette chevelure si blanche. Même si la coupe était différente, il n’était pas dupe. Déglutissant, il ferma les yeux, le dos appuyer contre le mur. Il était difficile pour lui d’accepter ce qu’il voyait. Sans parler, que de voir Kane ranger. Non, les comparaisons étaient trop importantes. Mais c’était impossible, Mike était peur, il en était plus que certain. Ce gun’jin pourrait être un cyborg, un robot, mais ça ne pouvait pas être l’homme qu’il avait perdu.

Le PDG fut complètement destabiliser, il ne savait pas quoi faire. Être prit au dépourvu de la sorte n’était pas dans ces habitudes. Mais comment dire, il ne savait pas ce qu’il devrait dire ou faire. Quel comportement adopter, il ne le savait pas. Certes, premièrement il devait raccompagner Kane hors du bâtiment, mais il craignait plus que tout ce qui pourrait arriver. Pourtant, il voulait mettre la situation au clair. Savoir si oui ou non, ce mec était celui qu’il avait un jour aimé.

Une chance, il n’était pas homme à avoir aisément peur. Ainsi, il gagna le labo.

- C’est bon, je le raccompagne seul.

Le bandeau avait été remis et il viendra prêt de Kane.

- Venez !

L’habitude de donner des ordres l’avaient reprit, mais on sentait très bien au fond de la voix qu’elle était hésitante. Qu’il ne savait pas comment réagir. Et qu’on malaise était plus que présent.

Si jamais Sawyer approchait, les soldats viendront lui bloquer le chemin et voila qu’une prise attrapa le bras de Kane et on s’éloigna avec lui dans les couloirs.

On trouva une pièce qu’il savait déserte et on poussa le soldat a l’intérieur.

- Vous allez me dire qui vous êtes ? Et n’essai pas de me mentir.

Était-ce vraiment Mike ? Dites-lui que non, faites en sorte qu’il n’était qu’en train de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 16:12

Kane se crispe à nouveau lorsqu'il entend la voix de Saido. Il n'allait donc pas le laisser tranquille ? Mais ce n'est pas ça qui le choqua le plus. C'était le fait d'entendre que Saido allait le reconduire seule. La une angoisse sans nom se forma dans le creux de son estomac. C'était vraiment terrible. Pourquoi le pdg prendrait-il la peine de le ramener seul ? La situation était mauvaise. Mais hors de question de se laisser avoir. Suivant le mouvement il laisse Saido le mener par le bout du bras. Être si proche de cet homme était une vrais torture pour lui. Mais rapidement, il sent que le chemin est différent du premier et commence un peu à stresser. Non... il devait certainement se tromper... jusqu'à ce qu'on le pousse dans une salle vide. Avançant de quelques pas, il attend qu'on continue de le guider, jusqu'à ce qu'on commence à l’interroger. Merde. Il se doutait clairement de quelque chose. Retirant le bandeau, il se retourne vers Saido pour le regarder calmement. Il avait redresser légèrement la tête pour faire un peu plus apercevoir son visage, mais garde ses distances.

-Il me semble que vous êtes le premier à le savoir. Je suis Kane Okimo, Gun'jin de seconde classe en passe de devenir lieutenant et Gun'jin de première classe. Vérifier les dossiers. Je ne vous mens pas.

Bon ok, il avait changé de nom il y a un an. Il c'était même amusé à mélangé les lettres de son ancien nom et prénom pour tout recommencer à zéro. Mais voilà que son passé le rattrapait à toute allure. Et il pouvait voir le doute dans les yeux du pdg. Il réinterrogeait grandement. Mais hors de question que Kane craque maintenant. Il tiendrait le coup. Il devait avoir la force. … Enfin cette force était vacillante car instinctivement, notre ami Gun'jin reculait de quelques pas pour s'éloigner le plus possible de Saido.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 16:34

Saido l’écouta décliner l’identité, comme une phrase qu’on avait apprit par cœur. Qu’on s’était pratiqué a répêter maintes et maintes fois. Mais encore là, il avait beaucoup de mal à croire tout cela. Il devait malgré tout, garder la tête froide. Ne pas laisser les craintes ou autres le gagner.

- Alors tu m’assures que nous ne nous connaissons aucunement ? Que jamais tu ne m’as rencontré par le passé ?

On avait délibérément arrêter de le vouvoyer. L’approcher pourrait être plus aisé de la sorte, et qui sait, Kane pourrait toujours flancher. Surtout que Saido s’approcha et d’une main à la fois ferme et tendre, il tira sur le bandeau pour le faire tomber.

- Il semblerait malgré tout que tu ressembles étrangement à une personne que j’ai un jour souhaité voir disparaître de ma vie. Je me trompe ? Tu ne serais pas cet homme ?

La voix était beaucoup plus froide. Comme si le PDG parlait d’un fantôme, d’un homme décédé qu’il avait complètement rayer de sa vie. Comme une peine d’amour qu’on avait enfin surmonter. Après tout, même si réellement, Kane était son ex, pour lui, il était mort, et il avait maintenant l’homme qu’il désirait a ces côtés. Et ce soldat, malgré la ressemblance frappante ne serait qu’une illusion. Il devait s’en convaincre. Après tout, il n’allait pas commencé a aimé de nouveau une personne de son passé. Cela se voyait bien dans les traits de son visage. L’ancien Mike n’était plus rien pour lui. Qu’une illusion, un regret passer, car maintenant, il avait l’homme dont il lui fallait dans sa vie. Et peut-être était-ce bien mieux ainsi. Mais savoir que cet homme pourrait être un double ou un clone, le mettait aussi hors de lui. Et peut-être allait-il souhaiter l’effacer de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Jeu 16 Avr - 16:51

Kane commençait à vraiment avoir du mal à garder ses sentiments et rester fort face à Saido. De plus de le sentir si proche. C'était vraiment terrible pour lui. Surtout qu'il avait mit une année entière à se renforcer pour arriver là où il le souhaitait. Mais ça devenait insupportable cette proximité. Il devait tenir bon... il le ferait. Donc à la première phrase de Saido, il pencha légèrement la tête, comme à son ancienne habitude... mais ça il ne s'en rendait pas compte. Des cheveux rebelles s’échappèrent de sa queue de cheval pour glisser délicatement sur son épaule. Il voulait simplement prendre un air sérieux et de réflexion... autant dire que c'était complètement raté. Mais la deuxième phrase de Saido. C'est une expression de douleur qui marque le visage du Gun'jin. Saido avait vraiment souhaité une telle chose. La gorge de Kane était totalement crispé et il n'arrivait pas à parler... du moins il ne trouvait pas les mots. Regardant cet homme avec le souvenir douloureux du passé, il recule encore plus rapidement pour s'éloigner de lui. Il n'arrivait pas à lui faire face.

-Si vous avez effacé cet homme de votre vie ? En quoi cela vous intéresse t-il de savoir si je suis réellement cette personne ?  Ça n'a aucun sens.

Il enfonce sa capuche pour couper le lien visuel. Si Pour Saido ce n'était plus que du passé et n'avait plus aucune importance, ce n'était pas le cas de Kane. Loin de là. Sa fidélité l'avait renfermé. Il n'avait jamais eut la force de l'oublier et de ne plus l'aimer. Mais il c'était bien rendu compte qu'il l'avait rapidement remplacé. Par un substitut. Un corps a qui on avait implanter de vulgaires souvenirs. Il ne voulait pas de réponse. Surtout pas. Tout en contournant largement Saido, il se dirige vers la porte.

-Peu importe. Aurevoir monsieur Rothkranz.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 3:33

Ne pas comparer Kane à Mike devenait de plus en plus difficile. Surtout quand il vit cette mignonne petite face apparaître. Les doutes commençaient à devenir bien maigres. Seul Mike pouvait faire ça. Le cœur de Saido se mit rapidement à battre, et quelques sueurs étaient en train de le prendre. Quoi? Pendant une année, il aurait cru l'avoir perdu et cela n'aurait pas été le cas. Ou alors, les dernières paroles qu'il avait dites, avait été prit au mot et son petit Mike adoré n'avait plus souhaité le revoir. Après tout, c'était sa faute si Mike était mort, et peut-être qu'on lui en voulait tellement qu'on avait voulu passé a autre chose. Et puis, Mike en Gun'jin. S'était si improbable, mais avec tous les mots si durs qu'il lui avait dit, peut-être que le changement de vie avait été souhaité.

Ses émotions qu'il ressentait étaient qu'une grosse boulette prise dans sa gorge, peinant a respiré, il ne savait plus quoi penser. Kane était-il Mike, ne l'était-il pas? Mike... un gun'jin... non... mais il avait aussi toutes ces manières, ces mimiques. Quelques parts, il avait peur de reconnaître que c'était bien lui. Devoir accepter qu'on avait remplacé l'homme qu'on aimait tant, par un homme. La main droite se leva pour se poser devant sa bouche. Étrangement, il avait envie de gerber. Le pire fut ce déclencheur, cet au revoir, monsieur Rothkranz. Ça s'était aussi du Mike tout craché. Cette manière de fuir la confrontation ou de bien démontrer, qu'on était en train de lui pomper les nerfs.

- Mii...

Une chance qu'il n'était pas un homme trop émotionnel, l'amour et tout aurait très bien pu le faire éclater en sanglot. Mais, le PDG n'était pas ce genre de personne. Alors, il redressa le menton, la tête bien droite. Il prit une bonne respiration.

- Étonnamment, tu fuis encore... pourquoi devrai-je être surprit quand... tu... m'as... laissé... et moi qui... malgré mes senti... Senti....

Un raclement de gorge sonore se fit entendre et il détourna la tête. Au final, difficile de parler fermement avec sa voix toute enrouée.

- Et dire que tu m'as laissé te remplacer... et... pour devenir ça...

Ça? C'était un Gun'jin, quelque part, il acceptait que jamais son Mike, son amoureux, ne pourrait jamais être un soldat. Non ce n'était sûrement pas celui qu'il avait connu. Entre Kane et le clone, il savait bien mieux que le clone était vraiment l'homme qu'il aimait. Ça, cette mascarade ne pouvait pas être l'homme qu'il avait vraiment connu. Saido avait dû mal a accepté qu'on ait pu le trahir et le laisser tomber de la sorte.

- Et j'imagine qu'avec toi, Tu es mon obsession, Mon fétiche, ma religion n'était que des mensonges ?
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 8:19

Kane était vraiment sur le point de partir lorsque la voix de Saido s'élève. C'était une voix meurtrie que l'on essayait de camoufler par une voix assurée d'un homme sans émotions. Oui cet homme n'avait décidément pas changé. Mais quelque part, Kane si. Il avait lutté tellement difficilement pour changé d'apparence et cassé son air d'homme fragile. Mais face à Saido... Il ne pouvait être que le Mike fragile et horriblement sensible. Comment un homme pouvait-il autant en influencer un autre ? Mais voilà que maintenant on lui disait qu'il l'avait abandonné quel revirement de situation. Il se retourne vivement pour se retrouver face à Saido. Cet homme si grand et fière. Peut-être devrait-il accepter ses fausses paroles pour ne pas qu'il souffre plus. Pour le prendre pour l'homme horrible qu'il croit voir. Mais ça... il en était incapable. Tout en le fixant, il retire son pull à capuche, suivit du pull à col roulé pour se retrouver torse nu face à cet homme. Les vêtements tombe au sol alors qu'un corps mutilé apparaît devant Saido. Certes, de beaux muscles fins sont venu dessiner ce corps mince et félin. Mais cette grâce est cassée par un torse terriblement meurtri. S'approchant de lui, il prend la main rude et forte du Kouketsu pour la déposer sur son cœur. On pouvait sentir ce cœur bionique travailler à très grande vitesse et utiliser beaucoup de place dans cette petite cage thoracique.

-Peux-tu m'expliquer comment j'aurais pu revenir chez toi rapidement alors qu'on venait à peine de remplacer le cœur que tu avais cassé ? J'ai mit du temps à récupérer et lorsque j'ai voulu t'annoncer que j'étais toujours vivant. Tu avais déjà commandé un autre corps. Et ce n'est pas plus mal.

Il lâche la main de Saido, la laissant là s'il le souhaitait ou la retirer s'il le désirait. Il était simplement fatigué de cette situation qui se terminera mal quoi qu'il arrive.

-J'ai beaucoup souffert de cette situation. Mais je t'ai laissé la chance de retrouver le bonheur. Car avec moi tu souffrirais encore. Ce cœur m'use Saido.

C'était à lui d'avoir une boule d'émotions dans le fond de la gorge. Saido avait toujours été son obsession. A chaque moment de sa vie. Et par amour il avait réussi à abandonner l'idée d'aller le voir pour aller mourir dans son coin sans le faire souffrir une nouvelle fois. Mais voilà qu'un crétin de scientifique fou venait de faire voler en éclat ses tentatives. Le moral risquait de fort chuter.

-Pas une fois je ne t'ai trompé.

Pardon ? Non parce que vous venez de chuchoter vraiment très bas. Peut-être était-ce fait exprès. Pour se sentir mieux soi-même. Mais si Saido l'entendait il en prendrait un sale coup... et il ne valait mieux pas qu'il se sente trop coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 13:56

Un peu de nudité ne ferait pas de mal, enfin Saido détourna tout de même les yeux. Il faut avouer qu’il n’était pas à l’aise de voir un corps qu’il chérissait tant se dévêtir devant lui. En fait, ce n’était pas les blessures qui les dérangeaient. Ce corps charcuté, il était responsable de toute les marques y apparaissant. Certes, qu’il vit du coin de l’œil lui rappela certains soirs où il était rentré et que sans commentaire il avait frappé Mike pour son bon plaisir. Il n’osa pas trop le regarder entièrement, car il avait du mal a se faire a l’idée qu’un autre possédait le même corps que celui qu’il aimait. Car quelque part, il avait cette impression que Kane était le faux, car les petits muscles qui se dessinaient en trop grand nombre n’étaient pas le corps qu’il connaissait. Du bout des doigts, la palpitation de ce cœur mécanique crépitait. La sensation était des plus étrange, ce n’était pas le rythme qu’il savait et qu’il connaissait par cœur.

- Je t’ai remplacé sans savoir. Et être venu me voir, m’avoir expliquer que tu étais en vie, j’aurais cancellé le clone. Il a pris une année à se former. En une année tu n’as jamais fait un seul signe. Tu ne peux pas me dire, qu’il t’a fallut tout ce temps pour juste être en mesure de marcher. Car là, je vois bien que t’es musclé comme un homme qui s’entraîne depuis plusieurs mois.

Saido laissa la main en place, quelque part, le contact chaud de la chair, il en avait besoin. Sentir le contact de cette peau qu’il chérissait plus que tout sur terre.

- Je ne t’aurais pas repoussé. Même ainsi, j’ai toujours accepté tes bleus, ton sang qui coulait à cause de moi… et puis… ce n’est pas vrai… je ne suis pas plus heureux avec ton clone. Il a aussi le sale petit caractère que tu as toujours eut. C’est une copie parfaite…. Enfin presque…

Outre que la copie l’avait trahit pour un autre homme, ce que Kane n’aurait sûrement jamais fait.

- Je ne pense pas un jour être capable d’être heureux avec toi. Je t’ai toujours blessé, et même en te faisant tout oublier, je continue de te blesser. Je doute un jour pouvoir trouver un équilibre… mais j’ai la certitude que tu sois le seul qui malgré tout m’accepte un peu.

La main glissa lentement sur la peau, la caressant du bout des doigts. Celle-ci dessina la cicatrice laissée pour l’opération pour le cœur.

- Dis-moi seulement… m’as-tu seulement pardonné ce que je t’ai dit ce soir là ???

La raison de leur chicane, si extrême qu’elle avait couté la vie à Mike. Ce souvenir si douloureux, que Saido s’en voulait toujours. Tout cela, avait brisé quelque chose en lui et il doutait pouvoir retrouver un équilibre, surtout sachant maintenant qu’en plus de ça. Il avait fait cloner le corps de l’homme qu’il aimait. Que ce dernier était toujours en vie. Donc, qu’il le trompait d’une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 14:37

Sentir la main de Saido contre sa peau était vraiment agréable. Tant de souvenirs le berçait grâce à ce contact. Il avait peut être été très brutale et violent avec lui... Mais à côté de cela les bons moments était si beau et si intense. Cette pensée accompagnée de l’effleurement des doigts du kouketsu lui donne la chaire de poule. Il avait tant rêvé de ce contact. Revenir et tout abandonner pour que Saido le reprenne... Mais il avait peur de le voir souffrir à nouveau. Il avait tout fait pour changer et ne plus devenir l'homme qui l'était. Il ne voulait plus vivre tel un prostitué qui vendait son corps pour pouvoir manger le soir. Il ne voulait plus être faible. Mais face à lui... Il ouvre les yeux. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il les avait fermé. Saido lui manquait terriblement. Mais il n'avait pas le droit de revenir vers lui. Il avait perdu ce droit lorsqu'il avait décidé de laisser Saido mener sa propre vie.

-Saido. Ce n'est pas cette apparence dont j'ai eut peur. Mon corps s'use beaucoup trop vite. Il me reste moins d'une centaine d'année à vivre. Je ne voulais pas te donner la douleur de me perdre une deuxième fois. Je sais que tu feras plus attention pour ne plus recommencer la même erreur.

Sa main glisse jusqu'à celle de Saido pour la serrer dans la sienne. Il luttait pour ne pas fondre et s'abandonner dans les bras protecteur de ce pdg tant convoité. De plus maintenant il aurait la force de pouvoir retenir les coups de Saido si cela allait trop loin.

-J'étais en colère contre toi. Terriblement. Pendant les premiers mois. Mais jamais je ne pourrais t'en vouloir. Je suis incapable de t'en vouloir. C'est ça qui m’énerve. Tu me rend faible.

Sa main serre un peu plus fortement celle de Saido pour la garder contre son torse. Il ne voulait plus le laisser partir. Il n'aurait jamais du venir... même si on ne lui avait pas vraiment laissez le choix. Il n'aurait pas du craquer. Mais il était trop tard. La seule lutte ton il était capable c'était de rester debout, face à lui sans fuir ni se jeter sur Saido.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 14:51

Saido ne savait plus quoi faire. Lui-même avait cette envie de le serrer bien fortement dans ses bras. L’embrasser ou autre. Mais ce genre de folie, jamais au travail. Et puis, il avait Mike, son clone… enfin le vrai… il ne savait plus trop où il en était.

- Écoute, 100 ans c’est déjà beaucoup, et encore là tu as un cœur fabriquer a la vite, sans produit de qualité. Ce n’est probablement qu’un prototype que Sawyer pourrait sûrement améliorer avec tout ce que je peux lui fournir ici. Et c’est long 100 ans. Qui sait si nous serons encore là.

Après tout, déjà vingt ans était une période longue, et qui connaissait ou pouvait prédire le futur.

- Mais il est trop tard… tu m’as laissé te remplacer… par toi-même et je ne veux pas blesser ton clone. Tu l’as toi-même dit, je ferai des efforts pour ne pas répêter le passer. Ou le blesser davantage.

Sans le dire, il aimait son majordome.

- Toi, tu sembles trop changer, et je vois bien que tu ne veux pas totalement de moi. Alors… on devrait en rester là. Mon Mike mérite une vie heureuse… même si je vais sûrement lui faire du mal, autant que je t’en ais fait.

Soupirant, il se recula de plusieurs pas.

- Et tu sais… tu parais mieux… plus fort… Et ça moi je préfère la version douce et faible de toi.

La voix de Saido était douce, mais on pouvait sentir qu’il le repoussait ou plutôt qu’il comptait bien le quitter pour rester avec Mike, ce clone qui représentait ces chances de connaître l’amour et le calme.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 15:08

Il n'aurait jamais du le revoir. Il avait tant lutté pour ne plus le voir. Entendre de tels mots était une vrai souffrance pour lui. Il comprenait parfaitement la situation et c'était la meilleur à avoir. Mais Saido savait gérer les situations. Il était repousser et son cœur s'emballa créant une poussé d'adrénaline qui le pousse vers la migraine et le malaise. Quelle situation pourrie. Passant sa main dans la poche de son pantalon, il attrape un flacon, l'ouvre et avale deux des pilules qui y sont dedans. Il fallait qu'il se calme. Déjà il n'osait plus regarder Saido en face. Il avait tellement honte d'avoir osé se confier à lui de la sorte... pour être tout de même rejeté. Il avait rassuré cet homme pour en souffrir d'avantage. Arriverait-il seulement à l'oublier? Sa semblait vraiment compromis. Tout en lui tournant le dos, il s'habille, enfilant les deux vêtements et termine en cachant son visage de sa capuche.

-Désolé, je ne voulais pas raviver le passé alors que tu as reconstruit ta vie. Vit simplement la vie que tu désire et ne laisse personne d'autre en décider ainsi.

Tout en gardant le dos tourné, il tourne légèrement la tête vers l'arrière pour lui adresser quelques derniers mots.

-Oublie cette après midi. Oublie cette rencontre. Je vais disparaître à nouveau et je ne compte plus revenir ici.

En d'autres mots, il ne comptait plus revenir voir Sawyer, ni demander de nouvelle greffe. Il ne comptait plus le revoir et comptait juste vivre seul et exécuter sa mission. Il ne cherche pas à remettre le bandeau. Il en avait vraiment rien à faire de ses locaux et ne comptait plus revenir. Et si Saido voulait ordonner qu'on le tue, alors qu'il ne se gène pas. Tout en ouvrant la porte, il part en trottinant vers les ascenseurs, le cœur gros mais la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 15:40

La situation n’était pas plus aisé mais il ne pouvait pas se permettre de laisser Kane entrer dans sa vie. Il ne pourrait jamais gérer les deux hommes. L’un d’eux devait s’en aller, et comme Kane semblait aussi s’être refait, mieux valait ne pas courir après lui. Il le laissa se rhabiler puis le vit s’éloigner.

- Tu n’oublies pas un détail.

Il tenait le bandeau du bout des doigts. Monsieur devait bien suivre la procédure, et personne en dehors des scientifiques ou de son personnel n’avait le droit de voir ce que les labos renfermaient.

- À une époque, tu aurais été plus qu’enchanté que je te mette ce genre de chose.

Une petite pique amicale, et il viendra lui glisser le bandage devant les yeux. Les cachant, puis il attrapa le bras de Kane, pour l’attirer a lui. S’était plus fort que lui, mais il ne pourra s’empêcher de venir l’embrasser. Au moins, une dernière fois.

- Adieu… et toi aussi, tu peux te refaire.

La voix faible, il resta prêt de ces lèvres, avant de lui gifler la joue, fallait bien le réveiller ce petit Gun’jin. Et voila qu’on lui tira le bras, pour l’attirer vers les ascenseurs. La rencontre était semble-t-il enfin terminé. Enfin sauf si Kane souhaitait poursuivre.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 15:51

A un époque oui il aurait aimé. Mais ici, ça ne lui plaisait pas. Loin de là. Il ne voulait pas le voir certes, mais il ne voulait pas non plus perdre tout contrôle de lui même. Il eut beaucoup de mal à se laisser faire pendant qu'on lui remettait ce bandeau. Mais le baiser déconnecte un instant ses neurones. Il fut complètement paumé et la gifle cuisante qui en suivit ne l'aida pas à calmer la mer déchaînée qui grondait en lui.

-Ça par contre je ne te pardonnerai pas.

Il ne parlait pas de la gifle. Il y était habitué et ça ne lui faisait plus rien du tout. Et comment pouvait-on lui demandé de refaire sa vie? Il voulait juste ce donner un but pour avancer et ne pas s’effondrer.

-Non je ne crois pas. Cela fait déjà bien longtemps que j'ai perdu l'envie et le droit.

Il écarte vivement son bras de la main de Saido. Comme si elle le brûlait. C'était bien trop douloureux d'être en son contact. Tout en tendant la main, il effleurait le mur à ses côtés pour savoir où il se trouvait et avancer jusqu'aux ascenseurs. Il souhaitait tellement tout quitter et s'éloigner de cette société. Il avait besoin de se défouler et de courir jusqu'à l'épuisement. Il voulait tout oublier, retrouver la force qu'il avait mit tant de temps à construire. Il devait se concentrer sur son objectif. L'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Président d'une méga-corporative

avatar

Saido Rothkranz
Président d'une méga-corporative

Messages : 189


Votre passeport
Âge : 43 ans
Race: Cyborg
Localisation: Cité des Nuages



MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Ven 17 Avr - 16:10

Saido n’aurait pas dû faire cela, mais quelque part, c’était aussi une forme d’excuse et de pardon qu’il demandait silencieusement. Il s’en voulait d’en avoir trop fait, ou plutôt d’avoir laisser les choses les séparer de la sorte. En fait, ca lui permis aussi de constater que Kane avait changé complètement. Car jamais, on ne l’aurait repoussé de la sorte. Pas son Mike adoré. Ainsi, il savait maintenant que l’ancien était vraiment mort.

Il emmena Kane jusqu’à l’ascenseur, où cette fois, il pourra lui enlever le manteau une fois a l’intérieur.

- Il y a une chose que j’aimerais te demander par contre. Ne te mets jamais au travers de mon chemin. Même si tes nouvelles aspirations ne rejoints pas les miennes. Il se trouve que mes affaires ne sont pas si belles et qu’il me faut maintenant prendre des actions contre certains hommes de pouvoir. Et je ne veux pas te voir interférer. C’est la seule et dernière chose que je te demanderai.

C’était peut-être osé de demander une telle chose, un affront même. Mais il ne voulait pas devoir combattre Kane. Ou même devoir s’en prendre a lui. Ca il s’en savait bien incapable. Il ne pourrait jamais réussir. Et il faut l’avouer certaine de ces activités n’étaient pas toujours très net. Et sa propre armée avait parfois des démêlés avec la justice.

- peux-tu au moins me promettre cela ?

Et il était rare que Saido demande quelque chose. Ca s’était quelque chose qu’il faisait seulement pour flatter l’égo des autres ou bien seulement avec la seule personne qu’il aimait et que cela était vraiment sincère.

Revenir en haut Aller en bas
Soldat 2eme classe

avatar

Kane Okimo
Soldat 2eme classe

Messages : 77




MessageSujet: Re: Des retrouvailles    Sam 18 Avr - 13:48

Kane était vraiment chamboulé par les derniers événements. Déjà qu'il n'était pas très causant avec les autres, à présent il allait complètement se refermer. Déjà maintenant il avait revêtit son armure impassible et son masque d'indifférence. Donc lorsque Saido lui retire le bandeau, son regard reste perdu et fixe dans le vide. Il luttait juste pour rester de marbre et surtout de ne pas laisser parler ses sentiments. Donc lorsque Saido lui fait une demande, c'est un sourcil arqué qui lui répond et enfin il lève son regard vers lui. Il plaisantait ? Depuis quand souhaitait-il s'en prendre aux personnes de pouvoir ?

-Hors de question. J'ai moi-même des objectifs pour les hommes de pouvoirs. Je n'ai pas grimpé les échelons pour qu'un kouketsu frustré veuille s'en mêler. Reste à l'écart. Je suis le seul à décidé de l'avenir de ses hommes, qu'ils soient positif ou négatif. Et dis toi que je n'aurais aucun remords à te renvoyer tes hommes en très mauvaise états s'ils osent se mettre dans mon chemin. Occupe toi de ta société et de Mike. Je m'occupe du reste.

Il avait été stricte et le seule moment ou sa voix eut un moment de faiblesse c'est à la prononciation de son propre prénom. Quelle souffrance. Mais il c'était vite repris et avait toisé Saido. Sa réaction avait tellement changé. Se refermant comme une huître et passant même à l'état de dominance face au kouketsu. A une certaine époque il n'aurait jamais osé, mais ici il avait largement la force et la technique pour lui faire face. A vrai dire, il était devenu plus fort que Saido. Enfin du moins sa technique de combat pouvait très facilement l'envoyer balader. Donc il le regardait avec défis, pour voir s'il osait allait contre lui avant d'appuyer sur le bouton de l'ascenseur. Pour lui la conversation était clause.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Des retrouvailles    

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Métropole de Jouküu  :: Tour central :: Secteur scientifique :: Complexe Poseidon Corporate-